L'Histoire de L'Epée

> HISTOIRE DE LA PENDULE DE VOYAGE

[ extrait du catalogue L'Epée 1995-1996 ]

"Les premières horloges mécaniques fonctionnaient avec des poids et étaient par là-même intransportables. Dès la fin du XIVème siècle et la fin du XVIIème siècle, grâce à l'invention du ressort, puis du balancier-spiral, on commença en France et en Europe centrale à transporter les pendules. Quelle révolution pour l'époque : "transporter l'heure avec soi!". A la fin du XVIIIème siècle, des pendules, appelées montres de carosse, capucines ou lanternes d'écuries, firent leur apparition.

La première authentique pendule de voyage naquit à Paris au début du XIXème siècle, des mains d'Abraham Louis Bréguet (1747-1823). La dénomination "pendule d'officier" se rattache à l'Histoire. On raconte que Napoléon, ayant failli perdre une bataille par suite du retard de l'un de ses officiers, exigea qu'ils emportent partout avec eux une pendule de voyage. Les commandes aux différents maîtres-horlogers disaient toujours dans leur libellé "une pendule pour officier". C'est ainsi que le nom s'affirma.

En 1777 dans le Pays de Montbéliard, grâce à Frédéric Japy, nacquit la première grande industrie horlogère du monde. Par la suite plusieurs manufactures virent le jour dans la région, suivant l'exemple de cet illustre prédécesseur. Parmi celles-ci, la manufacture d'horlogerie L'Epée qui, dès 1839, se mit à produire des mouvements, des porte-échappements, puis des pendules complètes. Des boîtes à musique aussi, qui figurent désormais dans les plus belles collections du monde, dans les musées ou dans le privé.

Et L'Epée se vit décerner de prestigieuses médailes d'or aux différentes expositions internationales. A Paris en 1889 et 1900, à Vienne en 1892, à Hanoi en 1902, aux Amériques, en Grande-Bretagne. Hier comme aujourd'hui, L'Epée est représentée dans la plupart des pays du globe.

L'Epée a voulu respecter, avec amour et obstination, les règles d'un art et d'une esthétique que les anciens maîtres se sont transmis de génération en génération.

Les modèles de nos pendules sont ceux du passé. Parfaitement identiques. Avec, en complément, l'apport des technologies modernes qui permettent une qualité plus stable et assurent, en outre, l'interchangeabilité des pièces.

L'Epée est la seule manufacture au monde à réaliser elle-même, intégralement, une pendule de cette qualité. Un siècle et demi d'expérience et d'histoire, le goût du travail manuel minutieux, soigné, et la situation exceptionnelle dans le milieu d'artisans horlogers du Pays de Montbéliard, constituent en fait la grande, l'inépuisable richesse de L'Epée."



www.penduleslepee.com | contact